samedi 31 décembre 2016

Musique 1888

Extrait de l'
Annuaire général de la musique H A Simon 1888 - administration: 15 et 17 rue des Martyrs Paris


Guerin s'occupait sans distinction de l'école laïque ou de celle des Frères, vive la musique!
Document fourni par Marc A.
ACC 2016-12

mardi 27 décembre 2016

Sabre 1914-18

Les poilus qui étaient avant tout des militaires, puisaient leur inspiration parmi les "outils" qui les entouraient. Voici un coupe-papier miniature en forme de sabre. On y voit même la dragonne.
J Cot 2016-12
Collection personnelle artisanat des tranchées (10)


samedi 24 décembre 2016

Bergers


 JOYEUSES FÊTES!

Rendez vous vendredi 20 janvier, salle de la gare, 14 heures pour la réunion mensuelle.
En attendant, le blog continue!
La descente de la rue du calvaire par les bergers le 24 au soir.
Photos Alain V.
ACC 2016-12

jeudi 22 décembre 2016

Jouets




Quelques jouets dont les petits garçons avaient peut être rêvé? Une voiture de pompier, un triporteur, un rouleau compresseur...
Objets du musée
ACC 2016-12

lundi 19 décembre 2016

Visite princière

Le 13 juin 1832 S.A.R. Monseigneur le duc d'Orléans doit passer à Roquevaire et y déjeuner. Fêter son arrivée semble nécessaire ainsi qu'une présence militaire.
Au conseil municipal du 3 juin, on dit qu'une giberne et un sabre seront "fournis à tous les gardes nationaux qui consentiraient à faire la dépense d'un habillement militaire".
La dépense doit être prise sur les fonds de l'année, mais en juillet il faut demander au préfet un "crédit de 420 francs pour les 30 fournisseurs militaires", le budget des gardes étant insuffisant.
source: délibérations du conseil municipal p 33 et 40

http://www.cnrtl.fr/definition/giberne

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ferdinand-Philippe_d%27Orl%C3%A9ans

NB: Le choléra ravage Paris de mars à septembre 1832 et touche la famille royale, le voyage se fait au cours de cette période.
Roquevaire prend en avril des mesures contre le "choléra morbus". 
ACC 2016-12

jeudi 15 décembre 2016

Maurras

Pavé dans la mare?
J'ai rencontré par deux fois dans le village des réactions très vives au sujet de Charles Maurras (20-4-1868, 16-11-1952) ... descendant d'une lignée de percepteurs de Roquevaire.
Pour moi, le temps étant révolu, je ne voyais pas pourquoi on restait figé à un instant "t" de sa vie sans plutôt tenir compte de ce qui y est positif. J'ai cherché à comprendre.
Il a été académicien (élu en 1938 fauteuil 16) et je ne pense pas que nous en ayons beaucoup d'autres à Roquevaire! 
Sans cautionner ses idées politiques et antisémites, nous ne pouvons occulter le reste de son œuvre d'écrivain-félibre et sa personnalité complexe (il était favorable au droit de vote des femmes…)
Il a payé par une excommunication, des années de prison, condamné en 1944 (il a 75 ans) à la réclusion criminelle à perpétuité et à la dégradation nationale, son fauteuil à  l’Académie Française sera alors déclaré vacant jusqu'à sa mort en 1952. 

Sans doute son successeur en parle mieux que nous ne pourrions le faire:
http://www.academie-francaise.fr/discours-de-reception-du-duc-de-levis-mirepoix

Extrait de son discours de réception:
" Pour ma part, s’il faut l’avouer, je les entends chanter, et même rechanter, ces belles Puissances, dans un vieux Noël du XVIIe siècle, œuvre d’un chanoine avignonnais nomme Sabòli ou, comme on doit prononcer à Paris, Saboly. Ses poèmes n’ont pas cessé d’être l’honneur de nos églises, l’amour de nos champs et de nos foyers. Écoutez son cantique de la délivrance de l’homme:
E leissen doun
E leissen doun
Li causo vano
E que nosti cor
E que nosti cor
Sonon plus fort
Que tóuti li campano.
Et laissons donc,
Et laissons donc
Les choses vaines
Et que nos cœurs,
Et que nos cœurs
Battent plus fort
Que toutes les cloches."

Avez vous lu les secrets du soleil (1929)? Non , et bien essayez.
http://maurras.net/textes/54.html

" Les interprétations historiques sont toujours fragiles..."
C. Maurras

http://www.lamarseillaise.fr/analyses-de-la-redaction/dossier-du-jour/69538-charles-maurras-deboires-d-outre-tombe
La Marseillaise 21 avril 2018 : Ici on n'en parle pas...
extrait de journal document du musée

En ce qui concerne le passage de Bonaparte, le maréchal Marmont le situe le 8 5 1798 (Mémoires I,p 353-354)
ACC 2016-12
actualisé 2018-12

mercredi 14 décembre 2016

Ciments

 Document B.Vert

Le ciment fut indispensable notamment pendant la première guerre mondiale :
"Le ministre de l'armement et des fabrications a adressé aux services constructeurs et à MM. les industriels, ingénieurs, architectes, entrepreneurs, etc., effectuant des travaux pour les besoins de la défense nationale, l'instruction suivante :... Paris, le 1er août 1918.
La presque totalité des demandes de livraison de chaux hydraulique et de ciment, faites dans la forme prescrite par la circulaire ministérielle en date du 11 décembre 1917 (Journal officiel du 1er décembre 1917), portent sous la rubrique « Nature de la fourniture » la mention : Ire qualité inscrite par le demandeur." source Gallica

Industrie des ciments naturels dans la région:
http://www.rocare.eu/page/imgt/file/Valageas_Histoire%20de%20l%20industrie%20des%20ciments%20naturels%20dans%20la%20region%20de%20Marseille.pdf
page 22 localisation
page 46 ciment Romain Boyer
pages 54 à 57 caractéristiques des ciments Boyer

ACC 2016-12
Information donnée par M. M. A.
Plomb de scellé Romain Boyer:
Quand les produits étaient exportés, il fallait en garantir l'authenticité.
Source:
http://europlombs.forumpolish.com/t98-bouches-du-rhone-plomb-de-scelle-romain-boyer-cie-marseille
"Avers : à l’intérieur d’un cercle de grenetis, inscription circulaire "ROMAIN BOYER & Cie MARSEILLE".
Revers : à l’interieur d’un cercle de grenetis, inscription circulaire ". CIMENT PORTLAND . ARTIFICIEL" autour d’un triangle ayant à l’intérieur 3 étoiles, en 1 et 2.

Plomb de scellé pour du ciment Portland de la compagnie Romain Boyer de Marseille. Cette societé date du 19eme siècle (années 1870). Elle était une des plus importante du sud-est et possédait 3 usines (La Bédoule, Roquevaire et Plan-de-Cuques). On y produisait plusieures qualités de ciments (Un ciment de Portland artificiel à prise très lente, un Portland naturel à prise lente, un ciment de Portland blanc à prise lente, un ciment de marque Valentine supérieur à prise demi-lente, un de marrque Valentine ordinaire à prise demi-lente, un ciment Romain de Roquefort à prise rapide. Les usines seront en buttes aux grèves déclenchées par les ouvriers italiens et seront mises en ventes entre 1932 et 1937."

lundi 12 décembre 2016

Bagnards audio

http://www.voixdupatrimoine.net/RoquevairePrisonBagnards.html
Pour retrouver un bref aperçu de l'histoire des bagnards sous forme audio... et si vous cliquez  sur la carte puis déviation (il fallait le savoir!) vous découvrirez aussi les petites histoires des communes avoisinantes... ci dessous
ACC 2016-12

Patrimoines liés à l'eau
Le lavoir de Lambesc
Mine d'eau de Châteauneuf le rouge
Mine d'eau à Auriol
Lavoir de Fuveau
Fontaine de Saint Savournin
Lavoir de Saint Zacharie
La source Miraculeuse
La fontaine aux vaches
Le pont de l'Arénier d'Auriol

Activités minières
La vie de Mineur
Descenderie de Pinchinier
Maison de la Mine de Pinchinier
Le puits Léonie
Trémie Pinchinier
Ancienne Descenderie
Surveillance des galeries
Le Terme
Stèle du secours aux Mineurs
Hameau du Thubet
La mine de La Brasque

Activités artisanales ou industrielles
La plâtrerie de Pont de Joux
La scierie de Pont de Joux
Le four à chaux de Carnoux
Hold-up à Pont de Joux
La minoterie de Pont de Joux
La papeterie de Pont de Joux
Le martinet à cuivre du vallon
Four à Chaux du Pigeonnier
La câprerie Giraud
Champignonnières Midi Provence
La verrerie de La Destrousse

Activités liées à la glace
La Glacière des Encanaux
La glacière de Sainte Marthe
Glacière de Mimet
La Débite de Mimet

Activités traditionnelles
La Pastorale Maurel de Fuveau
Les Buveurs d'air
il y a 120 ans: Notre Dame des Anges
Le sonneur d'Orage
Paul Ruat
Pierres Gravées
Sylvopastoralisme

Autres Patrimoines vernaculaires
Le pigeonnier du Mas de l'Hôpital

Patrimoines religieux
La chapelle Candolle
Notre Dame des Anges
Eglise de Mimet
Notre Dame des Adieux
Oratoire du curé d'Ars
Notre Dame du Rot
La Croix du Garlaban

Patrimoines féodaux ou de l'ancien régime
La ferme du Roy
Le château de Ners
Chapelle castrale du château de Valdonne

Autres Patrimoines
Les Mairies de La Bouilladisse
Les cercles de La Bouilladisse
Prison des bagnards
Le Pharo
Oraison
La maladrerie
Mairie de Cadolive
Place Sainte Barbe
La Stèle Romaine
Oppidum Mimet
Le cabanon Saint Joseph à Mimet
La gendarmerie de La Destrousse

Grottes et cavités
La grotte des Carmes
La grotte des pestiférés
La Grotte des Moulins

Carrières
La marbrière de Plan d'Aups
La marbrière de Riboux
La marbrière de Trets

Savoir plus
savoir plus sur la gendarmerie de la Destrousse Roquevaire
savoir plus sur les lavoirs de Provence

Histoires et Annecdotes
Anecdotes Mimetaines
1792. L'attaque des Tuileries vue d'Auriol

Rue Principale

Rue royale, rue de l'hôpital, rue nationale.... Nous parlons toujours de la même rue, connue aujourd'hui  sous le nom de rue des Alliés.

Registre de délibérations du conseil municipal 19 février 1941
La rue principale prend le nom de Maréchal Pétain;  le conseil adresse un télégramme au Maréchal Pétain pour exprimer "sa reconnaissance pour l'oeuvre de redressement national qu'il poursuit, l'assure de son entier dévouement, et lui rend compte que son nom a été donné à la rue principale de la commune".
Vote à l'unanimité.

Il faudra le temps de la guerre pour que la rue change de nom, le nom des rues varient avec l'actualité...



 ACC 2016-12

Ce n'est pas à Roquevaire, mais les noms de rues anciens sont parfois pleins d'humour et "parlant"
Un patrimoine négligé et menacé: les noms des rues.... florilège des noms de rues contemporaines...
http://www.histoire-genealogie.com/spip.php?article2938&lang=fr
Impasse des beaux yeux ou impasse intime à Marseille, et à  Roquevaire?

Casquette 1914-18

     On appelle "artisanat de tranchées" toute production d'objets utilitaires ou décoratifs, réalisés par des poilus ou des prisonniers à partir de fragments d'obus, de douilles, de balles mais aussi de tout type de matériaux de récupération. Le travail s'effectue dans la tranchée ou dans les camps d'internement mais le plus souvent en seconde ligne, pendant la période de repos. A défaut de tuer l'ennemi, il faut tuer le temps, tromper l'ennui et oublier la mort.

     Voici une casquette de "tommy" (soldat anglais) réalisée à partir d'un culot de douille d'obus en laiton et du cuivre rouge de la ceinture d'étanchéité d'un obus.
Collection personnelle - artisanat des tranchées 1
J. Cot 2016-09

dimanche 11 décembre 2016

Auriol

Le nouveau musée des outils est ouvert aujourd'hui de 10 h à 17 heures au moulin St Claude (entrée du village côté Pont de Joux).
Il présente la collection de  Paul Tamisier, donnée par ses héritiers, patiemment collectée au fil de brocantes, nous y trouvons les outils classés par professions: la repasseuse, le sabotier....Les objets sont mis en valeur avec fiches ou panneaux explicatifs,
Le tout dans le rez de chaussée du moulin Saint Claude - le cadre est aussi à admirer .
Le musée ouvrira bientôt plus souvent voir au syndicat d'initiative.
ACC6  2016-12

samedi 10 décembre 2016

Centimes additionnels

Souvent, dans les budgets des années consultées dans les délibérations des conseils municipaux, ces centimes additionnels revenaient, d'où provenaient-ils?.
En consultant l'an 1835, ma lanterne s'éclaire un peu.
A l'occasion des débats sur la propagation de l'instruction primaire, le maire propose une "imposition de 3 centimes par franc au principal des contributions foncières, personnelles et mobilières".
En 1835, ces 3 centimes additionnels votés font, en fait, pas mal de francs ( 526 semble-t-il) !
Ils sont diversement utilisés par la suite.
Un impôt une fois voté perdure souvent.

ACC 2011-11

jeudi 8 décembre 2016

Peste +

Liste des 34 morts de la peste en juillet-août 1721 à Roquevaire.
AD 13 156E gg
S'il restait un petit doute en ce qui concerne le nom du mari de Anne Gras (Grasse, Grace) il est levé car le 2 5 1721 Anne accouche de Jean Baptiste Gayard (écrit par ailleurs Gaillard ou Gayal).
Il semble que le patronyme étant originaire de Bonnieux, les prêtres aient eu de la difficulté à l'intégrer, juste le surnom "lafrance" dans la liste des décès, et un blanc dans l'acte cité. Pour le cerner il a fallu reconstituer la famille et trouver des indices.
Résultat:
Anne Gras de Honoré et Magdeleine Nioullonne-Niolon et Pascal Gaillard de Etienne et Anne Jauffres de Bonnieux se sont mariés le 9 9 1707, ils ont eu 7 enfants (informations soit dans les naissances soit dans les décès), 3 garçons  et 4 filles toutes décédées de la peste aux infirmeries.
Pascal Gaillard est dit Lafrance à son décès en 1740 (mariage le 7 1 1722  avec Anne Tremellat et non Catherine d'où encore 4 enfants au moins).

AD 13 en ligne page 6
Le chevalier de Flotte ne craint pas la contagion qui va faire des ravages bientôt à Roquevaire (à Marseille la peste a disparu, la surveillance est relâchée.) 

NB: les noms des femmes sont féminisés, l'orthographe des noms de famille n'est pas fixée, souvent phonétique, les  âges sont approximatifs, demoiselle n'est pas synonyme de célibataire.
La Provence est française mais le Comtat Venaissin ne le sera que le 14 9 1791, d'où le surnom par ironie probablement de Lafrance  pour Pascal Gaillard. 


https://asphcr13.blogspot.fr/2015/12/morts-peste-roquevaire-1721.html

Tableau résumant le document des archives:


1721 Jesus Maria Joseph + Requiescant in pace Amen
« Journal tenu de ceux qui sons mors du mal de peste dont ce lieu de Rocquevaire a été par la volonté de la providence affligé pour servir de mémoire et y avoir recours en cas de besoin »

Date
nom
prénom
Filiation
Age
sépulture
origine

17210709
Gamerre
Elisabeth
Honnoré et Jeanne Négrelle
Ca 12
Au Colombier 
1ère

17210714
Brest
Marie
Reymond + et ? Estienne +
Ca15
Au Colombier 


17210713
Marrot
Françoise Delle
Veuve Cosme Benoit de ce lieu
Ca 40
Quartier Lascours- quarantaine bastidon de JB Vilacroze « garoute »
Marseille

17210711
Ollivier
François
Joseph « Ramel »et Magdeleine Camoin
4
A sa bastide


17210713
Ollivier
François
François « Barrau »et Elisabeth Roux
8
?


17210714
Florence
Catherine
X Joseph Villecroze « Garoute »
50
? à Garnière


17210714
Negrel
fille
François « Regallat » et Magdeleine Roubaud
18
A sa bastide
A

17210716
Gamerre
Rose
Honoré et Jeanne Negrelle
6
Morte à la bastide de Joseph Ramel
2 ème de la famille

17210715
Ollivier
fille
Jean Baptiste + « Redable » et Anne Olliviere « Sivade »
?
Morte aux infirmeries
1

17210716
Maurin
fille
Jean et Anne Maty « Coucholaigne »
11 ?
A la Ferrage


17210715
Decormis
Thérèse
Antoine et Magdeleine
6
A la terre de Philippe Deidier au Touron
En quarantaine
Père chirurgien
1
17210717
Tourcat
fille
Joseph «Simoni »




17210718
Olliviere
Anne « Sivade»
Veuve en 1 J Baptiste Ollivier « Redablé » et 2 de Barnabé Bonnet
Ca40
Morte aux infirmeries
2

17210720
« Lafrance »
Fille
« Lafrance » et Anne Grasse

Morte aux infirmeries
1ère de la famille

17210722
Grasse
Anne
X « Lafrance »
40
Morte aux infirmeries
2ème

17210723
Long
enfant
André « Petout »

Mort ordinaire
Mal ordinaire

17210725

Femme
X Pierre Maurin « Paulet espitalier »

A la terre d’Antoine Gras « Casau » la Reiraille réfugiés
Fausse couche

17210726
« Lafrance »
fille
« Lafrance » et Anne Grasse +

Morte aux infirmeries
Enterrée aux terres au pret ?
3 ème le soir

17210727
Tremellat
« Ch .x»
Jaumet et Marguerite Negrelle +
24
Mort aux infirmeries
nuit

17210727
Tremellat
Clère
De Jean Baptiste « Bedouit » et Anne Espinase
24
Nuit. A sa bastide de la Reiraille


17210728
Richelme
Jean
Parents + , petit fils d’ Esperit
22
Aux infirmeries de l’Estoille


17210729

fille
Veuve « Sivade » +

Morte aux infirmeries

3 ?

17210729
Decormis
Enfant au lait
Antoine Decormis
8 j
Au Touron
quarantaine

2
17210729
Negrel
Petite fille
Francois Negrel « Regalla »

A la bastide
quarantaine
B

17210729
Maurin
Pierre « Maron »
Jean +

A sa bastide
Ayant élicipelle pas certain peste


17210730
Nielle
Elisabeth
Jean + et Susanne Revelle
15
Morte aux infirmeries

Servante  Decormis
3
17210730
Blanque
fille
Mr Blanc et Coutrone
3 mois
Morte aux infirmeries

En nourrice  avec « Sivade »

17210801
« Lafrance »
Petite fille
« Lafrance » et Anne Gras
?ans
Morte aux infirmeries

4 ème

17210801
Ollivier
fille
Jean Baptiste + et Anne Olliviere + « Sivade »
10 ans
Morte aux infirmeries

4

17210801
Caillole

Nièce de la femme de Joseph Ramel

A la bastide de Joseph Ramel morte et enterrée
Soir, des Caillols de Marseille
Ollivier

17210802
Negrelle
fille
François «  Regalla » et Magdeleine Roubaud

A sa bastide morte et enterrée
C

17210802
Lafrance
fille
« Lafrance » et Anne Grasse +
ans
Morte aux infirmeries

5 ème

17210804
Decormis
fille
Antoine
4
Enterrée au Touron
En quarantaine

4
17210804
Decormis
Antoine
Chirurgien
50
Bastide de Phelip Deidier au Touron
En quarantaine
Certificat + donné le 15 11 1722
5
17210804
Longue
Catherine
Veuve Vincent Gras « Casau »
Vieille femme
(ca 73 a)
Malade depuis longtemps enterrée au cimetière par ses enfants


17210815
Maurine
Doretée
Pierre «  Maron »
ans
Aux infirmeries de lestoille


17210818
Maurine
Marguerite
Jean + « boiteuse »
60a
Aux infirmeries


172108--
Maurin
Jacques «Catachierme »
François +
travailleur
75
Maladie
A sa bastide de Bassan enterré par ses enfants
réfugié


Le document semble écrit par Farnaud prêtre secondaire, pas par le curé Camoin vicaire ni par Giraud prêtre secondaire; ils ont tous 3 survécu.
Qu'ils reposent en paix!
Document inédit .

Notre publication est en vente au profit de l'association pour la chapelle St Vincent.
ACC 2016-12