mercredi 17 août 2022

Sablier 1873

 Sablier Michel Marius est né à Roquevaire le 13 janvier 1873 , sa fiche matricule n°203 nous fournit un certain nombres d'informations à son propos

Il était fils de Charles Nicéphore et de Bonnemaison Guillaume, domiciliés à Bordeaux, il était faïencier. Il  mesurait1,65; avait une instruction 3, il a fait partie du 42ème Régiment d'infanterie, a servi de 1894 à 1897.  Il a été réformé en août 1903, et maintenu dans la réforme en 1914.

Il sera à Bordeaux en 1897, puis à Autun en 1898 

source:

1873 01 13 numérisé Cote : 1 R 1084 203

Fonds : Indexation nominative des registres matricules du recrutement de Bordeaux et de Libourne

 https://francearchives.fr/fr/location/511211155?es_escategory=archives&es_escategory=siteres

2022 08 ACC

dimanche 14 août 2022

St Eloi

Programme de la mairie :



Vous avez vu le défilé à Roquevaire de la Saint Eloi. Vos photos sont les bienvenues.

Le jeune maréchal ferrant qui faisait son tour de France réalisait un bouquet de Saint Eloi, en existe-t-il à Roquevaire?

https://www.objetsdhier.com/bouquet-de-saint-eloi-1269

2022 ACC

vendredi 12 août 2022

Verrier / Mirabeau

Encore un écrivain qui a habité la commune: René Verrier.

Sa petite nièce Céline me communique son achat sur internet:


Pendant la préparation de l'exposition pour l'inauguration du musée René Verrier en 2016, nous avons toutes 2 soupçonné que René devait être franc-maçon, ce n'est qu'en 2019 que Céline a trouvé confirmation dans des papiers de famille. 

Dans les 2 tomes de ses notes contenant les documents préparatoires pour son livre La petite histoire de Roquevaire, on a pu remarquer le soin apporté à la recherche. Ses publications (histoire, sociologie, francs-maçons) ont permis de dessiner son caractère, de découvrir ses opinions.




 

Le château de Roquevaire n'a pas été trouvé en 1938 à Londres au British museum dans le travail de F de Belleforest, ni dans les archives de la bibliothèque nationale, ni maintenant sur internet dans les collections numérisées, Roquevaire ne devait pas être assez important au XVIème siècle.

 https://bibnum.univ-rennes2.fr/exhibits/show/voyages-en-livres/accueil/europe/francois-de-belleforest

2022 08 ACC

mercredi 10 août 2022

Intelligence avenir

 Autre facette de notre académicien qui n'a encore que 37 ans : profession écrivain! intelligence littéraire

Je n'ai pas lu que les extraits du livre, ce sont les lettres classiques qui sont omniprésentes depuis des siècles et à qui on fait référence, la place laissée aux scientifiques est alors bien maigre.

https://www.google.fr/books/edition/L_avenir_de_l_intelligence/GXyg-fvHXgIC?hl=fr&gbpv=1&pg=PP1&printsec=frontcover 


 https://maurras.net/textes/92.html

2022 08 ACC

lundi 8 août 2022

Pompe à l'huile

Qui peut dire qu'il connaît les multiples facettes de notre académicien local, descendant de "percepteurs" notables roquevairois ?

Ne pensez pas que c'est la pompe de Noël, plutôt une fougasse salée.

Prenez 1 kilo de pâte à pain, un litre d'huile d'olive...

 https://maurras.net/textes/119.html

Ou gourmandise natale :

 https://maurras.net/textes/94.html

2022 08 ACC

samedi 6 août 2022

1816 Fruits produits

Préfecture des Bouches du Rhône : Etat général des produits agricoles pendant l'année 1816.    

A Roquevaire on note que : (les unités ne sont pas toujours indiquées clairement)

Pour les amandes : les arbres sont disséminés; la quantité récoltée année commune : 25, en 1816 : 5; le prix moyen est 150 francs qm; cela suffit à la consommation, s'il y a excédent il est destiné au commerce intérieur 

Pour les pommes : les arbres sont disséminés, la quantité récoltée année commune : 8, en 1816 : 2, le prix moyen est 35 cts par kilo , cela ne suffit pas à la consommation, le complément est trouvé à Aix ou Marseille.

Pour les figues : les arbres sont disséminés, la quantité récoltée année commune : 100, en 1816 : 20, le prix moyen est 1 s par kilo, cela ne suffit pas à la consommation , s'il y a excédent il est destiné au commerce intérieur

Source : Exposition galerie virtuelle: les fruits

"Etat de la récolte d'amandes dans les communes de l'arrondissement de Marseille, 1816. 6  M 1616

 Un aperçu de la production d'un fruit traditionnel de la Méditerranée au XIXe siècle : les amandes. Cette production a connu dans la seconde moitié du XIXe siècle un important déclin au profit d'autres productions fruitières."

https://www.archives13.fr/galerie/galerie/images/14/n:197/visu:binocle/#id:562?gallery=true&brightness=100.00&contrast=100.00&center=3895.312,-2654.422&zoom=9&rotation=0.000

 Les résultats publiés s'expliquent par le contexte de guerre.

2022 08 ACC