mercredi 12 mai 2021

Cuisine - fleurs

 Le long de l'Huveaune, les arbres sont en fleurs! Certaines peuvent être utilisées en cuisine comme celles du sureau (sambucus nigra, ne pas consommer crus fleurs ou fruits) ou de l'acacia (robinier pseudo acacia, seules les fleurs sont comestibles). 

Beignets, sirops...


Il faut cependant être prudent en utilisant les plantes sauvages, certaines sont dangereuses.

En ce moment de grandes ombellifères fleurissent sur les berges, ce ne sont pas des cigües (reconnaissables à leur odeur désagréable d'urine de souris) ni des carottes sauvages!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Apiaceae 

2021 05 ACC




lundi 10 mai 2021

Décoré mutilé 1915

 Dans la base Léonore, se trouvent les décorés de la légion d'honneur, dont

Podio Paul Emile Gabriel né à Roquevaire le 7 avril 1884 de Ange Joseph et Anne Marie Masprone, il était boulanger avant la guerre de 1914-18 puis en 1936 gardien municipal des abattoirs de Roquevaire. Il a effectué 18 mois de service en temps de paix 17 mois en temps de guerre

www2.culture.gouv.fr/LH/LH198/PG/FRDAFAN84_O19800035v0841265.htm

Soldat au 142 ème RI.

S’est signalé par sa bravoure au combat à Beauséjour le 27 3 1915 où il a été atteint d’un blessure grave (plaie pénétrante au bord externe du pied droit par éclat d’obus ) . Amputé de la jambe droite au 1/3 moyen, ulcération et suppuration du moignon, douleurs névritiques, pension 100%.

Décoré: médaille militaire 8 9 1915, croix de guerre avec palme.

Marié sans enfant.

Il a habité quartier du Clauvier,

MDL chef Brillaud est commandant de la brigade en 1941.

Cas Marius, mutilé de guerre 1914-18 (habitant rue maréchal Pétain, ex caporal au 136ème RI)  le décore le 26 12 1942 chevalier de la légion d’honneur.

2021 05 ACC


samedi 8 mai 2021

Un juste!

 8 mai 1945: fin des combats de la seconde guerre mondiale, défaite de l'Allemagne nazie d'Adolf Hitler.

Curieusement, c'est aujourd'hui que le musée de Roquevaire reçoit un don de documents sur un Juste habitant de Roquevaire.

Le donateur : Monsieur P Marsch, ancien ébéniste et membre du club philatélique d'Aubagne. Merci beaucoup pour ces documents rares qu'il avait achetés dans une brocante!

Le juste : Monsieur Paul Antoine Grimaldi né le 25 7 1916 à Marseille. Il habitait route de Lascours, villa "les genets". Il a sauvé Lévy David... Il était en outre titulaire de la légion d'honneur. Il décède en 2007 à Aubagne

https://www.ajpn.org/juste-Antoine-Paul-Grimaldi-1329.html 

https://yadvashem-france.org/justes/nom/grimaldi-antoine-paul/ 

https://yadvashem-france.org/dossier/nom/1409/ 

https://maitron.fr/spip.php?article176937



2021 05 ACC

jeudi 6 mai 2021

Orgue Cochereau

L'orgue de l'église Saint Vincent comprend une partie de l'orgue personnel de Pierre Cochereau

  A la Bibliothèque, pour en savoir plus sur le musicien:

https://asphcr13.blogspot.com/p/blog-page_10.html

2021 05 ACC

mardi 4 mai 2021

1716 Comptes du curé

 Le 28 janvier 1716, Etienne Camoin vicaire et curé de Roquevaire écrit à Mons. Decaux, chanoine et official (l'official étant l'ecclésiastique chargé de la juridiction contentieuse du chapitre) de Monseigneur l'évêque. "Je ne crois pas qu'il y aye dans le diocèse un curé qui puisse se plaindre avec plus de justice que moy au sujet des taxes que je dois payer" 

Il ne lui reste que 287 "livres toute charge payée" pour son entretien, Mr Guillaume Pottet son prédécesseur ayant la moitié de la congrue.

Exemple reçu : pour 65 baptêmes 25 livres, 15 mariages 20 livres, les morts 45 livres , pour les messes des morts des accouchées... 9 livres.

 


Source : Archives départementales d'Aix 2015

Merci à Jean Cot pour la photo du document

2021 05 ACC

lundi 3 mai 2021

Sacré coeur

 29 6 1821:A Marseille, une foule nombreuse renouvelle le voeu des échevins du 20 6 1721 ( pour la cessation de la peste à Marseille) Victor Gelu relate les faits.

En 1921 il n'y aura pas de cérémonie le vendredi du Sacré Coeur.

Vendredi 11 6 2021?

Le coronavirus? Où en sera-on?

source: Marseille au XIXème siècle collection Civilisations et mentalités Plon 1971

2021 05 ACC


vendredi 30 avril 2021

1843 justice

 Ce fait divers est commenté le 24 11 1842 dans Le Censeur : journal de Lyon, politique, industriel et littéraire, N°2479, puis dans le Mémorial d'Aix du 19 3 1843, et finalement  dans la Gazette des tribunaux: journal de jurisprudence et des débats judiciaires du 31 3 1843.

http://data.decalog.net/enap1/Liens/Gazette/ENAP_GAZETTE_TRIBUNAUX_18430331.pdf 

Le prévenu roquevairois passe en cours d'assises pour viol meurtre et tentative de meurtre, il est intéressant de voir que la justice n'a pas beaucoup changé.... 

Condamné d'abord à 20 ans de travaux forcés, il s'en tire avec " meurtre sans préméditation, circonstances atténuantes 5 ans de travaux forcés"

Un drame familial : l'assassin veuf convoitait sa cousine germaine. La jeune fille blessée (4 fois) en voulant défendre sa mère (égorgée), renonce à se dire violée, POURQUOI : après quelques "conseils" du juge de paix, la demoiselle étant déshonorée, autant se taire!

2021 04 ACC.